|

The Schmaltz Orchestra Klezmer : Du rêve à la réalité

Le 5 novembre dernier, par une assez fraîche soirée d’automne, je me suis rendue au bar le Zénob situé à Trois-Rivières pour admirer la première représentation devant public du groupe The Schmaltz Orchestra Klezmer. Ce dernier est composé de 6 musiciens : Yannick Long à la guitare et chef d’orchestre, Jean-Luc Poirier à l’accordéon, Stéphane Johnson à la contrebasse, Martin Audy à la clarinette, Pierre Laplante au drum et Maxool Max aux percussions.

Vous le savez, j’ai une préférence pour la relève. Tout ce qui est nouveau m’attire. J’ai vu des artistes, maintenant très connus, à leur tout début lors de leur première prestation, leur premier spectacle… Je crois à la relève et c’est la raison de ma présence à celui-ci.

À ses premières armes, l’orchestre Schmaltz Orchestra Klezmer débuta avec trois membres, soit Yannick, Martin et Jean-Luc. À la suite d’une demande de Pierre pour une pratique à Trois-Rivières, le groupe voit le jour avec les six musiciens. Après bien des pratiques et des rencontres, la magie s’installe et le groupe est fin prêt pour sa première prestation du 5 novembre devant avoir lieu devant public au Zénob de Trois-Rivières.

Parlons maintenant de la musique. Pour mon plus grand bonheur, je me suis directement retrouvée dans l’un de mes derniers voyages en Europe de l’Est. Une musique entraînante où il est impossible de ne pas suivre le rythme, soit avec une jambe, soit avec la main. Un son totalement différent de ce que nous sommes habitués d’entendre ces temps-ci. Donc, durant la soirée, je suis passée par les pays de l’est, le nord de l’Afrique et le Moyen-Orient, et ce, avec note dominante de la culture juive. Yannick nous entraîne invariablement dans son voyage tout simplement fabuleux. Comment résister à une si belle invitation, à un si beau voyage dans une région du globe comportant autant de mystères et de charmes.

En conclusion, des musiciens qui maîtrisent parfaitement leurs instruments, une ambiance de fête et voilà, je me retrouve tout simplement transportée dans d’autres temps, d’autres contrées. La musique fait vivre, fait vibrer, et celle de The Schmaltz Orchestra Klezmer rend également heureux. Dès les premières notes on entre dans la fête, tout en souhaitant que celle-ci ne se termine jamais. La soirée s’est passée en quelques secondes et, dès la fin, un rappel a immédiatement eut lieu. À l’évidence, les gens dans la salle voulaient continuer la fête et Yannick, avec son sourire habituel, avec humour, a d’emblée entraîné ses musiciens à repartir la fête.

Je vous conseille fortement de visiter régulièrement le site Internet du groupe pour vérifier les prochaines dates de prestations. Si vous voulez vivre une soirée de dépaysement total, vous serez diablement bien servi, et vous ne le regretterez nullement, croyez-moi!

www.schmaltz-orchestra.com

Texte et photo : Danielle Audy

Voir aussi : , , , , , , , ,

1 Réponse Pour “The Schmaltz Orchestra Klezmer : Du rêve à la réalité”

  1. Francine St-Hilaire dit :

    Je connais bien monsieur Pierre Laplante. J’ai déja rencontrer celui-ci quand je demeurais a St-Jean-sur-Richelieu. Cela fais quelques années. Je voudrais bien qu’il en contact avec moi si c’est possible. J’ai entendu votre musique et c’est excellent.

    Francine St-Hilaire

Laisser un commentaire