|

Les murs du Théâtre Capitole ont tremblé le 13 avril…

Pour du bon rock, quoi de mieux que Power Slaves avec le « Projet Made In Iron » en hommage à mon groupe Heavy Metal fétiche; Iron Maiden.

C’est tout un défi que Philippe Harvey (alias Bruce Dickinson), P-E Drolet (alias Adrian Smith), Fred Bergeron (alias Dave Murray), Bruno Tremblay (alias Steve Harris) et Maxime Beauséjour (alias Nicko Mcbrain) ont su relever. C’est avec brio qu’ils ont reproduit intégralement les décors, costumes et pièces musicales de la tournée Live After Death d’Iron Maiden.

On a ainsi eu le plaisir d’entendre Two Minutes to Midnight, The Trooper, The Number of The Beast, Iron Maiden, Phantom of The Opera, Run to The Hills, Revelation, Rime Of The Ancient Mariner et plusieurs autres grands succès de Maiden. Tout était parfait, un bon son, des éclairages appropriés et… ah oui, j’oubliais, Eddie qui est venu faire son tour sur scène au grand plaisir des spectateurs. Qui est Eddie? C’est la mascotte d’Iron Maiden. Bref, un spectacle bien rodé avec d’excellents musiciens et tout ça devant un public de connaisseurs qui savaient par coeur toutes les paroles de la majorité des pièces. Pas de doutes, Power Slaves aura su en mettre plein les yeux et les oreilles.

En première partie pour réchauffer la foule, Sudden Flames, un groupe de Heavy Métal de Québec, qui puise ses influences musicales entre autres chez Gamma Ray, Helloween et Hammerfall. Composé de Jean-Robert Letarte (voix), Sébastien Latulippe (guitare), Dave Couture (guitare), Pascal Lacombe (basse) et Nicolas Blanchet (batterie), le groupe nous a offert quelques pièces de leur premier album Death Might Be Late, qui fut bien reçu par le public. Quant à moi, j’ai bien apprécié ma soirée et, comme on dit, ça m’a remis sur le piton.

Photos disponibles : section photoreportages et sur Facebook.

Texte et photos : Jean-François Desputeaux

Voir aussi : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire