|

The Dears : Live at Pasagüero, sortie digitale le 27 novembre

Live at Pasagüero
Sortie digitale le 27 novembre conjointement avec la diffusion du documentaire Never Destroy Us : Live at Pasagüero à l’émission Absolutely Canadian sur les ondes de CBC

En 2010, alors en préparation pour l’enregistrement de l’album Degeneration Street, The Dears, connu pour ses fréquents changements de personnel, réussit à stabiliser sa formation. Afin de casser les chansons le nouveau matériel, le groupe se rend au Club Pasagüero de Mexico où quelques années plus tôt, The Dears avait donné son premier – et mémorable – concert à Mexico devant une foule endiablée. Ce soir-là, ainsi que trois soirs consécutifs trois ans plus tard, le public mexicain a été plus que réceptif. La chaleur et la sueur dégagées par la foule indiquaient bien que l’énergie du groupe a été transmise au public. Par chance une équipe de neuf caméras a capté la magie de ces concerts pour ce qui allait devenir Never Destroy Us : The Dears At Pasagüero.

Produit et réalisé par le groupe et monté par Paul Tom, Never Destroy Us : The Dears At Pasagüero sera diffusé à travers le Canada à l’émission Absolutely Canadian sur le réseau de télévision CBC le samedi le 1er décembre (13h heure des maritimes, 13h30 Terre-Neuve, midi heure de l’est, 10h heure des prairies, 9h heure du pacifique). Ce documentaire n’aurait jamais vu le jour si ce n’avait été de l’insistance de la productrice exécutive Carrie Haber qui a approché The Dears en début d’année avec l’intention de tourner un documentaire sur le groupe. Ce documentaire est plus que l’histoire d’une soirée, ou de trois! Avec du visuel de tournée à travers les années et des entrevues avec les membres du groupe, c’est l’histoire de The Dears de 1995 à aujourd’hui qui est révélée au grand jour pour la première fois.

Pour accompagner la sortie de ce documentaire, The Dears Live At Pasagüero sera lancé sur les plateformes de téléchargement le 27 novembre prochain en format audio d’une heure incluant des performances tirées des trois concerts à Mexico. L’interprétation des chansons qui allaient se retrouver sur l’album Degeneration Street sont crues, énergiques et sonnent comme un groupe qui s’est redécouvert en embrassant l’adulation et le support du frénétique public mexicain.

Ce documentaire parfois difficile et parfois d’une beauté vulnérable est exactement ce que devrait être le rock’n roll !

Photo : courtoisie

Voir aussi : , , , ,

Laisser un commentaire