|

Red Sand : un retour fort attendu

Red-Sand-16-mars-2017-a

Le 16 mars dernier, le Centre d’art La Chapelle de Québec a accueilli le groupe de rock progressif québécois Red Sand.

Le quintette, composé du chanteur « Steff » Stéphane Duval, Simon Caron à la guitare, Pennsylia Caron aux claviers, André Godbout à la basse et Luc Colletta à la batterie, est revenu pour nous présenter son septième album, le conceptuel « 1759 » retraçant le siège de la Ville de Québec (Bataille des Plaines d’Abraham).

L’album a été interprété en entier : soit 3 chansons qui durent une dizaine de minutes chacune; Soldier, My Mind (une de mes préférées) et The Last Farewell. Tout y était : une rythmique très technique, des claviers aux diverses sonorités, de la guitare envoûtante à souhaits et des mélodies accrocheuses aux intonations Marilionniennes qui m’ont fait taper du pied tout au long de la soirée.

Red-Sand-16-mars-2017-b

Red Sand a aussi pigé dans son répertoire avec Submissive et Very Strange de l’album Gentry (2005) ainsi que Blame de l’album Mirror Of Insanity (2004), album qui leur a permis de mériter le titre de Révélation de l’année par le magasine polonais Polish Metal Hammer.

Ils ont parcouru un long chemin musicalement depuis ce temps. Sur scène se dégage des musiciens une forte complicité. Le plaisir y est contagieux. « Steff » multiplie les changements de costume afin de rendre le spectacle plus théâtra. Combiné aux superbes jeux de lumière, ça rend la musique encore plus spectaculaire. Le public aura le dernier mot quant au rappel. Donc, à la demande générale, on a eu droit à la reprise de la pièce Very Strange.

Red-Sand-16-mars-2017-c

Cette soirée ne m’a procuré que du pur bonheur. Merci à Red Sand pour ce moment privilégié. Maintenant, Red Sand, allez épater la galerie au Festival ARTROCK de Reichenbach en Allemagne le 1er avril prochain!

Photos disponibles dans notre galerie photos et sur Facebook.

Texte et photos : Jean-François Desputeaux

Voir aussi : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire