|

Geoff Tate enflamme la salle Multi de Méduse

Le 12 avril dernier, à la salle Multi du Complexe Méduse, j’avais rendez-vous avec l’un de mes idoles, Geoff Tate, la voix de Queensrÿche de 1983 à 2012.

Geoff Tate à la salle Multi du Complexe Méduse

Geoff était de passage à Québec pour sa tournée acoustique nord-américaine The Whole Story Ryche. Outre la chaleur accablante qui régnait dans la salle, c’est sous un tonnerre d’applaudissements que l’artiste s’est présenté avec un sourire « fendu jusqu’aux oreilles » et ses quatre musiciens qui l’accompagnent en cette tournée, dont son guitariste Kelly Gray.

Il a entamé de sa voix (inimitable et parmi les plus respectées du rock-métal- progressif) Walk In The Shadow. Ravissement général envers ce coup d’envoi, les hits se succèderont : Another Rainy Night, Some People Fly et Jet City Woman sur laquelle le public a chanté à tue-tête et avec justesse. Geoff était vraiment impressionné. Puis, Chaising Blue Sky, Bridge Out Of Mind et Silent Lucidity, où le public jubilait; The Fight, Blood, Take Hold Of The Flame et The Lady Wore Black : la toute première chanson écrite par le groupe suivie de Hundred Mile Stare, I Don’t Believe In Love et pour terminer Eyes Of The Stranger.

En rappel, le band nous a offert un cover celtic-rock, soit I’m Shipping Up To Boston de Dropkick Murphys et Around The World. Soulignons qu’entre chaque chanson, le chanteur a pris le temps d’expliquer et/ou de se remémorer des anecdotes concernant l’écriture des pièces. Geoff Tate est un gentleman. À plusieurs reprises, il a salué l’auditoire d’un élégant revers de main tout en dégustant son verre de vin rouge de l’autre. Délicieuses également la chimie et la taquinerie entre lui et ses musiciens.

Geoff Tate à la salle Multi du Complexe Méduse

En première partie, en prestation acoustique pour son entrée, le groupe rock progressif Inner Odyssey de Québec. Il était composé de Vincent Leboeuf (guitare,voix), Rachel Hardy (basse), Mathieu Cossette (clavier) et Étienne Doyon (beatbox, voix). Ils nous ont interprété des pièces puisées à même leurs deux albums Have a Seat et Ascension. J’ai apprécié la version à la guitare sèche qu’ils ont faite avec Introspection et Retrospection, tout en douceur et très mélodique. Aussi, en primeur, End Game, qui sera sur leur prochain opus… très prometteur!

Également en version acoustique et aussi de Québec, le band Hillward avec David Lizotte (voix, guitare), Jean-François Boudreault (basse), Antoine Guertin (beatbox) et Alexandre Lapierre (guitare, voix). Les pièces interprétées proviennent de leur premier album Flies In Amber Stones. Ils m’ont épaté avec leur musique et leur style bien défini. Le talent « progressif » est bel et bien présent à Québec.

La sonorisation et les éclairages de la salle étaient parfaits. La voix extraordinaire de Geoff Tate résonne encore dans ma tête. J’en garderai un souvenir impérissable.

Crédit photos : Jean-François Desputeaux

Voir aussi : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire